Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

[VIDÉO] Edouard Philippe trouve «extravagant» que l'on écoute plus les syndicats étudiants

Le député Les Républicains et maire du Havre, porte-parole d'Alain Juppé, s'étonne que le gouvernement écoute plus la jeunesse que les chefs d'entreprise ou les économistes sur le sujet de la loi Travail.

La controversée loi Travail est au cœur de tous les débats. Le député Les Républicains et maire du Havre, Édouard Philippe, s'étonne de l'importance donnée aujourd'hui aux syndicats étudiants après la forte mobilisation du mercredi 9 mars dans toute la France. Au micro de RTL lundi 14 mars au matin, l'élu originaire de la Seine-Maritime, proche d'Alain Juppé, s'interroge et semble regretter que le débat sur l'avant projet de cette loi bascule, selon lui, à un face-à-face entre la jeunesse et le gouvernement.

"Ce qui est extravagant, moi je trouve qu'on marche sur la tête, c'est que l'on écoute aujourd'hui beaucoup plus les responsables de syndicats étudiants, qui, par définition, ne sont pas encore sur le marché du travail, (alors que l'on n'écoute) pas Jean Tirole, prix Nobel d'économie ou un très grand nombre de chefs d'entreprise. (Ces syndicats) représentent une partie de la jeunesse, mais j'ai tendance à penser une petite partie de la jeunesse"; juge-t-il.

 

Extrait d'un article paru le 14/03/2016 sur RTL.fr.