Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Trois responsables associatifs asiatiques soutiennent les positions d’Alain Juppé

Après avoir été le premier responsable politique à venir apporter son soutien aux Français d’origine asiatique victimes d’agressions répétées dans le Nord de Paris, Alain Juppé poursuit son dialogue avec les responsables de cette communauté qui nous font part de leurs attentes sur les questions de sécurité, d’identité et de développement économique.

 

La visite d'Alain Juppé à Aubervilliers et son soutien apporté à la communauté chinoise face à l'insécurité ont été remarqués. Pouvez-vous nous rappeler ce qu'attendent nos concitoyens asiatiques de l'Etat sur le plan de la sécurité ?

Jacques Sun, Président du Conseil Représentatif des Associations Asiatiques de France :

Je tiens d'aborder à renouveler mes remerciements à Alain Juppé de la part de toute la communauté asiatique de France pour son soutien.

Les concitoyens d'origines asiatiques attendent de l’État d'être protégé pour pouvoir vivre paisiblement comme tout citoyen français.

Nous ne demandons pas plus de droit, nous souhaitions seulement que l’État se dote de moyens humains, matériels et législatifs pour assurer pleinement sa mission de sécurité.

Pour que ce drame ne se reproduise plus, nous souhaitons que soit mis en place un comité de suivi, composé d'élues, des pouvoirs publics (Préfet et des Commissaires de police), ainsi que des représentants de la communauté asiatique de France.

 

Le débat sur l'identité de la France occupe une place importante dans la campagne, comment réagissent les Français d'origine asiatique face à ce débat ? Quelle est leur vision d'une intégration réussie ?

Docteur Loc Tran Quang, président de l’Association des médecins du Vietnam :

L'identité est ce qui fait que nous restons une personne dans le temps qui passe, grâce à la continuité du corps physique et de l'esprit, d'après le philosophe Julian Baggini.

Cette identité personnelle des personnes qui se reconnaissent comme appartenant à une même nation devient l'identité nationale. Ce dernier thème est devenu actuellement un sujet de débat politique.


Ainsi quand Nicolas Sarkozy déclare que "nos ancêtres sont des Gaulois" pour tous les Français et les naturalisés français, les Français d'origine asiatique trouvent ces propos caricaturaux. 

Pour eux, le lieu de naissance ne conditionne pas la nationalité. On peut être français en venant d'ailleurs. Être français c'est dans le cœur de chacun (la fierté d'être français par exemple) mais aussi dans les actes : accepter les valeurs de la République liberté, égalité, fraternité, parler la langue française, participer à la vie socio-culturelle, économique et politique de la France. 

Quelle est la vision des Français d'origine asiatique d'une intégration réussie ? Imprégné de philosophie bouddhique (sérénité et tolérance), confucéenne (la collectivité avant l'individu), taoïste (le bonheur est en soi), valeurs transmises de génération en génération, l'Asiatique cherche à vivre en harmonie dans le pays qui l'accueille et respecte ses institutions c'est à dire ses lois républicaines.

La plupart des Asiatiques fuyant la guerre en 1975, leurs descendants ainsi que ceux venus récemment toutes classes sociales confondues vivent heureux en France. Pour eux, l'acquisition de la nationalité française implique certes la notion des droits mais aussi celle des devoirs. Ils adhèrent à l'idée de solidarité en temps de prospérité comme en temps de crise et commencent à se sentir aussi responsables de l'avenir de la France. 

Ils estiment qu'il n'y a pas d'antagonisme entre les valeurs occidentales et asiatiques mais plutôt un enrichissement mutuel. 

C'est ainsi que la communauté franco-asiatique est citée comme parfaitement intégrée à la société française.

Maintenant, pour les jeunes générations à venir,en parallèle de l'éducation familiale qui inculque les valeurs ancestrales : le respect ,la responsabilité, la  tolérance, la morale, c'est au tour de l'école de la République de prendre le relais.

Rétablir l'autorité des enseignants, dispenser des programmes sur les us et coutumes, les religions, les pensées philosophiques, le civisme, la démocratie et le vivre ensemble resserrent encore plus la diversité à la communauté nationale

Enfin, le dernier rôle revient à l'État. Pour entrainer une adhésion volontariste des jeunes franco-asiatiques  dans la nation, la France doit clamer haut et fort ses valeurs humanistes : liberté, égalité, tolérance, partage, courant de pensée qui a ses racines profondes dans le monde antique de l'Occident mais aussi en Asie.

Voulons-nous tous ensemble relever ce défi du 21è siècle d'une intégration parfaite ?

  

La relance de notre économie est une priorité pour Alain Juppé à travers la création d'entreprises et la levée des freins à l'initiative. Quelles sont les principales attentes des créateurs d'entreprises originaires d'Asie vis-à-vis des candidats à l'élection présidentielle de 2017 ?

Zhong WU, Président de l’association Euro-Chinoise de Coopération :

Malgré une économie qui tourne au ralenti, les créateurs d'entreprise, qu'ils soient Français ou originaires d'Asie, ont plus que jamais envie d'entreprendre. Les projets des PME témoignent en effet du formidable gisement d'action et d’innovation porté par les entreprises. 

Pragmatique, cette génération d'entrepreneurs plaide pour des mesures simples et efficaces. Elle demande une stabilité des règles juridiques et fiscales. Car c'est la confiance qui permet de monter des projets, et de voir loin et grand. Soucieux de l'avenir, les créateurs d'entreprise et les entrepreneurs attendent un changement de cap de la part des candidats à l'élection présidentielle. Ils souhaitent que les paroles se traduisent en actes concrets ! Alain Juppé porte ses valeurs et saura répondre à leurs attentes en mettant enfin le cap sur les entreprises.