Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Numérique

« Le numérique est l’une des pierres angulaires de la nouvelle croissance et de la création d’emplois, notamment pour les plus jeunes. »

1 - Adapter l'éducation à l'ère du numérique

Introduire des cours de programmation à l’école, rendre l’élève « acteur » en cours (créations de sites web, analyse de data…) et encourager le travail de manière collaborative.
Développer la capacité « d’apprendre à apprendre », le sens de l’initiative, la culture du pitch.
Systématiser les interventions des acteurs du numérique en collège et lycée et encourager la création de « junior start-ups » au lycée.
Sensibiliser les enfants aux métiers du numérique en portant une attention particulière aux jeunes filles.
Renforcer les liens entre monde universitaire et écosystème entrepreneurial : mise en place de modules « entrepreneuriat », facilitation de stages, hébergement d’incubateurs, etc.

2 - Former tout au long de la vie aux métiers de demain

Affecter une fraction des fonds de formation continue à des formations au numérique et à des reconversions de métiers transformés par le numérique.
Renforcer la prospective pour adapter les formations aux besoins à venir des entreprises (cartographie croisée des besoins et des offres).
Rendre public le taux d’accès à l’emploi des individus formés, pour financer les modules pédagogiques réellement efficaces.
Bâtir un socle commun de compétences digitales dans le contenu des formations, et inclure des critères de « digitalisation » dans l’évaluation de leur qualité.
Développer des modes de formations innovants (e-learning, blended learning…)

3 - Faire de la France une nation de start-ups

Simplifier, généraliser et promouvoir le régime de l’auto-entrepreneur et fluidifier le passage d’un statut à l’autre.
Favoriser l’activité des business angels en France en supprimant l’ISF, en renforçant la réduction d’impôt dite « Madelin », et en revenant à une taxation forfaitaire des revenus du capital.
Faciliter l’embauche en définissant dans les contrats de travail des motifs prédéterminés et homologués de rupture des CDI adaptés au secteur d’activité et au type d’entreprise, en promouvant des « contrats en 3 clics », en instaurant un véritable « zéro charge » au niveau du SMIC.
Ouvrir le débat sur l ’adaptation de notre modèle social à l’ère numérique.

4 - Soutenir l'innovation sous toutes ses formes

Ouvrir un droit à l’expérimentation de nouveaux modèles d’affaires, sous certaines conditions.
Mettre en place une véritable « diplomatie de l’innovation » : simplifier les aides à l’internationalisation, et mieux accompagner les entreprises souhaitant s’implanter à l’étranger.
Rationaliser les interventions de BpiFrance pour soutenir l’émergence d’un écosystème de capital-risque européen de référence à Paris.
Encourager l’orientation vers les entreprises innovantes d’une partie de l’épargne collectée dans l’assurance-vie. 

5 - Accélérer la digitalisation sous toutes ses formes

Instaurer un « plan de rattrapage numérique » massif de nos PME dans le cadre du Plan d’investissement d’avenir, avec un dispositif de « diagnostic-action ».
Porter une ambition stratégique catalysant les initiatives privées qui s’inspire du succès de « Industrie 4.0 » en Allemagne, avec nos atouts propres.
Mettre en place un réseau social d’interconnexion des chefs d’entreprises PME et ETI.
Lever les blocages au développement de la e-santé en France pour en faire le leader européen en la matière d’ici 2022, notamment grâce aux objets connectés.

6 - Rénover l'État par le numérique

Créer des “ task forces ” digitales au sein de l ’État animées par un Chief Digital Officer entouré de talents du numérique et de la société civile, pour repenser les plateformes de services publics, former l’administration publique aux nouvelles technologies, et effectuer un travail de prospective.
Lancer une initiative « Think Smart » pour développer les smart cities, où l’Etat agirait comme animateur et expert au service des territoires.
Augmenter la part des commandes publiques passées auprès de PME/TPE innovantes, à compétences égales.

7 - Réduire la fracture numérique sur le territoire

Développer une nouvelle stratégie ambitieuse pour amener la France dans le peloton de tête des pays européens, en 2022, à la fois dans le déploiement et dans l’utilisation du très haut débit.
Dynamiser le pilotage et la gouvernance du Plan THD en proposant une Autorité de suivi national avec tous les acteurs concernés, Etat et collectivités, régulateur, opérateurs et investisseurs.

8 - Mettre en place une véritable stratégie de cybersécurité

Moderniser les pratiques de l’Etat face aux cyberattaques : recours aux « Bug Bounty », renforcement de la e-police, formation des magistrats à la cybersécurité.
Instaurer un Pacte pour la cybersécurité entre l’Etat et les entreprises pour créer une offre nationale et européenne compétitive.
Renforcer la coopération à l’échelle européenne (consolider Europol, soutenir la création d’une Agence européenne de sécurité des systèmes d’information…)
Renforcer notre « cyber diplomatie » au niveau international.

9 - Affirmer une souveraineté numérique européenne

Achever l’unification du marché européen (normes, niveau d’imposition…) et accélérer la mise en place d’un statut de jeunes entreprises innovantes européennes.
Mettre en place un « Agenda de compétitivité numérique » définissant des secteurs prioritaires (internet des objets, cybersécurité…) qui feront l’objet d’une coordination industrielle, juridique et technologique renforcée.
Améliorer et diversifier l’accès au financement (marché boursier européen, marché européen pour les sorties d’entreprises).

10 - Repenser la démocratie à l'ère du numérique et favoriser la participation des citoyens

Mettre en place une plateforme engageant le gouvernement à répondre publiquement à toutes les pétitions portées par plus de 100 000 signataires en 30 jours.
Améliorer la transparence et la redevabilité de l’action publique par un suivi en temps réel de l’avancée des travaux du gouvernement.
Instaurer un cabinet de la société civile auprès du Président de la République.

 

 

« Le numérique est l’une des pierres angulaires de la nouvelle croissance et de la création d’emplois, notamment pour les plus jeunes. »

Êtes-vous d'accord ? Vous aussi, ajoutez votre nom :