Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Frédéric Lefebvre, Philippe Vigier, Philippe Gosselin...Les nouveaux soutiens de la semaine

Fort de sa capacité de rassemblement, Alain Juppé continue à recueillir les soutiens des élus. Frédéric Lefebvre, Philippe Vigier, Philippe Gosselin et Philippe Gomès ont officialisé leur engagement auprès d'Alain Juppé.

Frédéric Lefebvre apporte son soutien à Alain Juppé

Frédéric Lefebvre, député de la 1ère circonscription des Français de l’étranger, a décidé d’apporter son soutien à Alain Juppé dans le cadre des primaires de la droite et du centre. Comme le rapporte Le Monde, l’élu a déclaré partager les mêmes valeurs qu’Alain Juppé « sans hésitation au regard des valeurs humanistes et évolutionnaires que je défends depuis le début de mon engagement en politique, j’ai décidé de m’investir pleinement et positivement aux côtés d’Alain Juppé ». Pour lui, Alain Juppé « incarne une droite ouverte, ferme et humaniste. Nous partageons une vision mondiale et un attachement viscéral pour nos compatriotes qui rayonnent au-delà de nos frontières ».

Les députés Philippe Vigier et Philippe Gosselin soutiennent Alain Juppé

Philippe Vigier, président du groupe UDI à l’Assemblée nationale, a annoncé son soutien à Alain Juppé pour sa « plus grande capacité à rassembler ». Comme le rapporte Le Parisien, le député d’Eure-et-Loir assure que « beaucoup de parlementaires UDI ont choisi le Maire de Bordeaux ».

Le député LR Philippe Gosselin s’est également rallié à Alain Juppé estimant que « c’est un homme qui, sur la forme et sur le fond, est le plus à même, d’assurer la transition et de faire les ponts dont on a besoin, c’est du gaullisme renouvelé ».

Opération de tractage à Mantes-la-Jolie

Afin de soutenir notre candidat pour remporter les primaires de la droite et du centre se déroulant les 20 et 27 novembre prochains, des militants ont tracté vendredi 30 septembre sur le marché du Val Fourré de Mantes-la-Jolie, comme le rapporte le journal Mantes Actu. Ce fut l’occasion pour les participants de diffuser le programme d’Alain Juppé et de rappeler les règles des primaires tout en échangeant avec les habitants.

Réunion de soutien à Alain Juppé à Saint-Benin-d’Azy, dans la Nièvre, avec Arnaud Danjean

Suite à la soirée de soutien à Alain Juppé, mercredi 28 septembre, Arnaud Danjean a accordé une interview au Journal du Centre où il explique pourquoi il a choisi Alain Juppé comme candidat aux primaires en vue des présidentielles de 2017. Arnaud Danjean, député européen et conseiller régional estime qu’Alain Juppé est « le bon candidat au bon moment ». En plus de bénéficier d’une expérience de l’Etat et des relations internationales, notre candidat possède une « capacité à rassembler » dont la France a besoin aujourd’hui. En tant que député européen, il témoigne de la crédibilité d’Alain Juppé à ce niveau « il est connu et reconnu chez les responsables européens. Mes collègues députés européens l’attendent. Ils sont convaincus qu’il pourra redonner à la France une parole responsable ».

Les élus du Nord rassemblent autour d’Alain Juppé

L’objectif des élus comme de tous les militants en faveur d’Alain Juppé est de convaincre un maximum de personnes à participer aux primaires de l’alternance des 20 et 27 novembre afin de désigner le candidat de la droite et du centre aux élections présidentielles de 2017. Dans le Nord, un grand nombre d’élus UDI et LR affichent leur soutien à Alain Juppé et encouragent les habitants à suivre cette voie en s’inscrivant dans un comité de soutien près de chez eux. Dans la Voix du Nord, ces élus justifient leur décision. Pour Valérie Létard, sénatrice UDI, « Alain Juppé est capable de rassembler, d’apaiser, d’ « embarquer » ceux qui défendent des valeurs humanistes, centristes, en incarnant l’autorité de l’Etat et en abordant certains enjeux sans cliver ». Pour Olivier Henno, Maire de Saint-André-Lez-Lille, la priorité est de mobiliser, d’inciter les citoyens à participer aux primaires ouvertes à tous « il faut mobiliser pour qu’il y ait plus de 4 millions de votants en France, et donc 150 000 dans le Nord, 100 000 dans le Pas-de-Calais ».

Philippe Gomès, député de la Nouvelle-Calédonie, apporte son soutien à Alain Juppé

Dans un communiqué de presse, le député de la Nouvelle-Calédonie, a annoncé soutenir Alain Juppé dans le cadre des primaires de la droite et du centre. Pour lui, « Alain Juppé a la fermeté de caractère qu’exige l’exercice des plus hautes responsabilités de la République ». En plus de cela, il se dit convaincu par son projet pour la France, sa volonté de replacer l’école au premier rang, son ambition économique et sa vision du monde ainsi que par son désir de « donner corps à une France heureuse ».