Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Lettre d'Alain Juppé au Maire de Fessenheim

Alain Juppé a souhaité adresser un courrier au Maire de Fessenheim, le 18 février dernier.

 

Monsieur le Maire,

Je vous remercie pour votre message et vos vœux de réussite auxquels je suis très sensible.

La situation de la centrale de Fessenheim que vous évoquez est un sujet majeur, auquel je souhaite répondre en élargissant mon propos à la question de notre politique énergétique, et de la filière nucléaire.

Fermer la centrale de Fessenheim, en faisant de cette fermeture le symbole de la transition énergétique, n’obéit à aucune logique ni technique, ni économique, ni environnementale. 

Sur le plan technique, la centrale bat des records en matière de production d’électricité et a bénéficié d'investissements importants de la part d'EDF qui lui permettent de répondre aux normes de sécurité les plus exigeantes. Forcer à fermer des centrales qui remplissent toutes les conditions posées par l'Autorité de sûreté nucléaire, ce qui est le cas de Fessenheim, n’a pas de sens.

Sur le plan économique, outre le fait que Fessenheim a été construite avec la participation d’électriciens étrangers qu’il faudrait dédommager en cas de fermeture, le parc nucléaire français apporte une contribution essentielle à la sécurité d’approvisionnement de notre pays et à la compétitivité de notre économie.

Enfin, sur le plan environnemental, nos réacteurs nucléaires nous permettent de bénéficier d’une électricité non émettrice de CO2 pour 75% à 80% de notre production totale.

Ma première préoccupation en matière d’énergie nucléaire est évidement la sécurité des installations. Dès lors que cette sécurité est garantie, il faut laisser l’exploitant libre de gérer son parc sur des bases rationnelles et non dogmatiques.                    

La filière nucléaire constitue un atout pour la France. Je souhaite préparer son avenir en complément des énergies renouvelables les plus prometteuses, et non en opposition comme c’est le cas actuellement.

Si je suis élu Président de la République, l'Etat ne contraindra donc pas EDF à fermer la centrale nucléaire de Fessenheim.

En vous remerciant à nouveau pour votre soutien, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance de ma considération distinguée.

Alain Juppé

 

TÉLÉCHARGER LA LETTRE EN PDF