Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Les portes paroles d'Alain Juppé à la rencontre des comités

Benoist Apparu lance la campagne d’Alain Juppé dans les Vosges

Benoist Apparu, député-maire de Châlons-en-Champagne, s’est rendu jeudi 21 avril à Saint-Dié-des-Vosges. Il en a profité pour donner une conférence de presse en compagnie de Claude Kiener, animatrice du comité de soutien Alain Juppé 88 et de deux autres membres de l’équipe, Bruno Toussaint et Françoise Legrand, adjoints au maire de Saint-Dié-des-Vosges. L’animateur du comité Alain Juppé 54, Radoine Mebarki, a lui aussi rejoint le groupe. Benoist Apparu s’est ensuite rendu à une réunion publique où plus de 150 personnes l’attendaient dont le député Gérard Cherpion et le Maire de la ville, David Valence.

« Je suis un centriste convaincu de la nécessité de l’union dès le 1er tour » affirme le Maire de Saint-Dié. Le député-maire et porte-parole d’Alain Juppé a rappelé les enjeux de la primaire de la droite et du centre, du besoin de s’unir face à « l’émergence depuis quelques années d’une troisième force politique, le Front national ». Il en a également profité pour préciser que la primaire « est une compétition, pas un combat. Il s’agit de valoriser les atouts de son candidat, son projet, sa personnalité ». Article paru dans les Vosges Matin 

 

Hervé Gaymard à la rencontre des comités de soutien à Alain Juppé dans le Calvados

Hervé Gaymard, ancien ministre et député, s’est rendu à Caen lundi 2 mai pour rencontrer les comités de soutien à Alain Juppé dans le Calvados, département particulièrement dynamique. Il a ensuite participé à une réunion de travail avec des entrepreneurs normands pour échanger sur les propositions économiques d’Alain Juppé.

 

Alain Juppé à la rencontre des entrepreneurs en Vendée

En visite sur le territoire vendéen, Alain Juppé a rencontré les acteurs de la pêche et de l’économie locale. Mardi 3 mai, il s’est rendu à La Roche-sur-Yon pour s’adresser aux « déçus du Hollandisme et du Front national ».

Mercredi 4 mai, notre candidat a parcouru le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie pour s’immerger dans le monde maritime. Alain Juppé a alors rencontré les pêcheurs de la criée de Saint-Gilles et a visité les chantiers Bénéteau avant une sortie en mer. Lors d’un échange avec les entrepreneurs locaux, il a déclaré « Il faut changer de logique et remettre l’entreprise au centre de l’économie, privilégier l’alternance et l’apprentissage. Il faut aussi se tourner vers l’avenir et encourager l’innovation technologique. Je pense à l’entreprise Bénéteau et ses bateaux connectés ». Cette réunion publique s’est déroulée en présence du Président de Région et sénateur, Bruno Retailleau. Des articles consacrés au déplacement sont à retrouver sur : Ouest France, Les Sables Vendée Journal et Hit West.

 

Un nouveau comité de soutien à Alain Juppé à Toulouse

Un nouveau comité de soutien a vu le jour à Toulouse et présente l’originalité de compter parmi ses membres 3 parlementaires, 9 maires et de nombreux conseillers municipaux. Ce comité est animé par Pierre Espuglas, adjoint au Maire de Toulouse, et se révèle à l’image d’Alain Juppé en rassemblant des élus de la droite comme du centre. Effectivement, les 3 sénateurs soutenant Alain Juppé (Brigitte Micouleau, Alain Chatillon et Pierre Médeville) appartiennent soit au parti Les Républicains soit à l’UDI. Il en va de même pour les maires, les conseillers municipaux et les autres figures de la politique locale qui, des Républicains au Modem en passant par l’UDI, se réunissent aujourd’hui derrière Alain Juppé.

Pierre Espuglas déclare alors que « leur choix tient tout d’abord à sa stature incontestable d’homme d’État, capable de porter un programme ambitieux pour la France, de fixer un cap pour les prochaines générations, mais aussi de rassembler très largement les Françaises et les Français ».

Le comité de soutien organise d’ailleurs une réunion d’information le 11 mai à 19h où Alain Chatillon présentera le projet économique d’Alain Juppé en même temps que la sortie de son livre-programme Cinq ans pour l’emploi. Comme l'indique le journal Côté Toulouse.

 

Un nouveau comité de soutien à Alain Juppé à Alençon

Le « Comité des 4 cantons d’Alençon et son agglomération » vient d’être créé par Alain Lambert, Françoise Mornet, Christine Roimier et Christophe de Ballore afin d’appuyer la candidature d’Alain Juppé aux primaires de la droite et du centre en vue de la présidentielle de 2017. Ils annoncent que “ce comité que nous animerons tous les quatre vise à rassembler tous les habitants de la communauté urbaine d’Alençon qui font confiance à Alain Juppé, le croient mieux placé pour conduire le redressement de la France et acceptent de lui apporter leur concours et leur soutien”. Ils insistent sur « l’esprit d’union » qui les anime : « l’union se construit par le respect mutuel, la défense des idées et l’engagement réciproque de travailler tous ensemble lors des présidentielles”. La presse en parle : L’Orne Hebdo et Ouest France.

 

Rouen prépare la venue d’Alain Juppé le jeudi 12 mai

Dans le souci d’accueillir Alain Juppé comme il se doit jeudi 12 mai à Rouen, l’ancien député, Patrick Herr ainsi qu’un comité rouennais « Alain Juppé pour la France » animé par les conseillers municipaux Bruno Devaux (LR) et Robert Picard (UDI), tiendront leur première réunion publique mardi 10 mai à la Halle aux toiles à 19h.

Au programme : dédicace et rencontre. Le passage en deux temps d’Alain Juppé à Rouen sera marqué par une séance de dédicaces à la librairie l’Armitière (à 17h15) de son nouveau livre-programme sur l’économie Cinq ans pour l’emploi puis par une rencontre organisée à 19h15 sur le thème de la jeunesse au All Sports Café, sur les quais de la rive droite.

« Pour nous, c’est le meilleur candidat. Et cela prouve qu’à Rouen les différentes formations de l’opposition savent travailler ensemble », sourit Bruno Devaux. Article à retrouver dans le Paris Normandie.