Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

L’emploi au menu du rendez-vous des Acteurs de l’Alternance !

Pour ce second rendez-vous, les Acteurs de l’Alternance se sont réunis le mercredi 16 mars dernier au QG d’Alain Juppé pour débattre sur l’emploi.

Acteurs_Alternance_Photo1.png 

Les échanges ont eu lieu en présence de Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre ; Hervé Gaymard, Député de Savoie, en charge du projet ; Fabienne Keller, Sénatrice du Bas-Rhin et Pierre-Mathieu Duhamel, ancien directeur du Budget.

Hervé Gaymard et Fabienne Keller ont rappelé la méthode de co-construction de son projet présidentiel avec les français.

L’objet de ce rendez-vous est de rassembler les personnes de la société civile qui ont décidé de s'engager pour l'alternance autour d’un sujet et de recueillir leurs idées, leurs suggestions et leurs commentaires.

Face aux experts et aux think tanks, Jean-Pierre Raffarin a dressé le constat d’une vraie « déchirure dans notre société française » qui nécessite « des mesures fortes ».

Plusieurs thématiques ont été développées alimentant un échange de près de deux heures avec les 80 experts présents.

Ainsi, les participants ont insisté sur la nécessité de redonner aux entreprises la confiance indispensable pour investir et embaucher.

Pour développer notre économie et relancer l’emploi, les chefs d’entreprises ont insisté sur l’enjeu des nouveaux marchés et de fait, sur la nécessité de faciliter l’investissement.

L’instabilité fiscale et le poids des normes sont perçus comme des messages contraires aux attentes actuelles, qui contribuent inévitablement à la création d’un climat austère et à la baisse des investissements.

 

Acteurs_Alternance_Photo2.png

 

La question du chômage des jeunes était également très présente dans les débats. Pour les participants, les contrats jeunes sont un échec et assistent une jeunesse qui demande des solutions viables. Sur le logement, les effets désastreux de la loi ALUR sur le secteur et sur la création d’emploi ont été dénoncés.

La formation a également été un sujet fort de ce rendez-vous. Dans ce cadre, la question du numérique est centrale et doit permettre d’améliorer les systèmes de formations et de les calibrer au plus près du demandeur d’emploi et du marché. Pour les participants, la politique de la formation passe également par le niveau territorial et en particulier régional. Le développement de l’apprentissage et de l’alternance sont des leviers qui ont connu une baisse significative ces dernières années.

Accompagnement de Pôle Emploi, main d’œuvre étrangère, rôle de l’Europe … de nombreux autres sujets ont été abordés pendant deux heures pour ce second rendez-vous des Acteurs de l’Alternance avec un leitmotiv simple : co-construire ensemble le projet économique de demain.