Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Interview de Ghislain Fournier, maire de Chatou

Interview de Ghislain Fournier, maire de Chatou et vice-président du conseil départemental des Yvelines.

 

Plusieurs maires des Yvelines ont décidé aujourd’hui de rejoindre Alain Juppé…

Ghislain Fournier : En effet, j’ai réuni 10 maires du bassin de Saint-Germain-en-Laye qui viennent de s’engager officiellement pour Alain Juppé, dont ceux de deux villes emblématiques : Saint-Germain-en-Laye (42 000 habitants) et Sartrouville (53 000 habitants). D’une manière plus générale, c’est une grande partie des maires de la Boucle Ouest de la Seine qui marquent ici leur soutien à la candidature d’Alain Juppé. Dans les trois autres arrondissements du département, un mouvement similaire est en cours. Une réunion des nombreux conseillers départementaux et régionaux qui soutiennent Alain Juppé se tiendra prochainement.

 

Quelles sont leurs motivations ?

G. F. : En synthèse de ce qu’ils ont exprimé lors du point presse, les maires reconnaissent en Alain Juppé une vraie volonté de mener des réformes et de redonner un cap et une ligne politique politique à un pays décontenancé par l’action de l’actuel gouvernement. Ils reconnaissent également en lui une expérience et une stature d’homme d’Etat qui fait tant défaut aujourd’hui et ont confiance dans sa capacité à rétablir l’autorité de l’Etat. Ensuite, ils se retrouvent dans sa volonté de large rassemblement autour de ses propositions, au-delà des chapelles et des clivages classiques. Enfin, la gestion de la ville de Bordeaux a été largement citée en exemple de réussite et de capacité à faire « bouger les choses ».

 

Les Yvelinois sont-ils intéressés par la primaire ?

G. F. : Oui, et je parie qu’ils seront très nombreux à se déplacer en novembre prochain car ils souhaitent avoir leur mot à dire sur le choix de « leur candidat » et veulent surtout se donner toutes les chances pour tourner la page de la gestion socialiste qui affaiblit notre pays. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer l’effort de pédagogie et d’information qu’il nous reste à faire car nombre d’entre eux pensent qu’il faut être adhérent au parti politique « Les Républicains » pour voter. Un des gages de réussite de l’organisation de la primaire sera sans doute aussi l’implication des élus locaux qui ont l’habitude de l’organisation des scrutins. Nous commençons donc dès maintenant à les sensibiliser !