Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

A nos compatriotes Harkis

Oui, en 1962, la France vous a abandonnés. 

Le moment est venu de le reconnaître solennellement. Des milliers d’entre vous qui s’étaient engagés pour la patrie en laquelle ils avaient foi, pour la France que leurs pères, déjà, avaient souvent défendue les armes à la main, ont été massacrés. Ceux qui ont pu regagner le territoire national, ont été accueillis dans des conditions de grande précarité. Ce n’est pas aujourd’hui raviver des cicatrices douloureuses que de le reconnaître. Nous vous le devons, anciens des forces supplétives, nous le devons à vos enfants, à vos familles, tous Français à part entière.

J’ai reçu mercredi dernier les principales associations de Harkis, en présence de Hamlaoui Mékachéra, ancien secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. C’est en effet un décret signé par Jacques Chirac, en date du 31 mars 2003, qui a institué la Journée nationale d’hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives. Au cours de cette rencontre, très chaleureuse, nous avons évoqué l’ensemble des problèmes qui continuent à se poser, y compris pour la 2ème et 3ème génération. Le plus important, je l’ai compris, c’est la reconnaissance morale que la Nation leur doit.

Alain Juppé