Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Emploi : faisons sauter les verrous

Partout en Europe, le chômage baisse et il baisse depuis longtemps. Sauf chez nous.

Toutes celles et tous ceux qui cherchent un emploi méritent mieux que le déni et mieux que du bricolage, avec une caisse à outils qui change sans cesse.

Avec beaucoup de flou et de revirements, François Hollande aura essayé tout et le contraire de tout, sauf ce qui a marché partout ailleurs : s’attaquer aux verrous qui bloquent la création d’activité et d’emplois.

Pour créer de l’activité, il faut libérer la durée du travail, libérer les entreprises de la bureaucratie du code du travail et répondre aux aspirations à plus de liberté et de souplesse, qu’elles viennent des entreprises ou des actifs. Et pour libérer les embauches, rendre le CDI enfin attractif en donnant la possibilité d’inscrire noir sur blanc dans le contrat de travail des motifs de rupture pour le cas où l’entreprise n’irait plus bien.

Au lieu de cela, on s’en tient à de vieilles recettes du passé qui ne marchent pas, toujours plus de contrats aidés, des primes et des centaines de milliers de départs en formation qui partent, non des besoins des demandeurs d’emploi et des entreprises, mais de la volonté de faire du chiffre. Chacun le sait bien, la formation peut être la meilleure et la pire des choses : la meilleure s’il s’agit de pouvoir occuper un emploi, la pire si elle éloigne du marché du travail, pendant des semaines voire des mois, des demandeurs d’emploi qui ont déjà du mal à retrouver un emploi en entreprise.

Hervé Gaymard

Porte-Parole chargé du Projet, Alain Juppé 2017