Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Ecole

« En France, près de 2 millions de jeunes sont sans emploi ni formation. 900.000 d'entre eux n'ont aucun diplôme. L'amélioration de notre système éducatif est une priorité, et ce dès les premières années, où tout se joue »

1

Recruter dans les crèches des animateurs linguistiques qualifiés pour offrir à tous les enfants plusieurs heures par semaine d'écoute et de conversation dans une langue soutenue ; combler ainsi les retards de vocabulaire.

2

Concentrer les moyens sur les classes de maternelle et de CP, pour réduire massivement le nombre d’élèves par classe et rejoindre le taux d’encadrement des pays les mieux classés de l’OCDE.

3

Enrichir la formation des enseignants du premier degré par une meilleure connaissance des spécificités de la maternelle, en particulier les mécanismes d'apprentissage linguistique.

4

Approfondir l’apprentissage d’une première langue étrangère, avec pour objectif l’amélioration significative du niveau en fin de troisième. L'apprentissage d'une deuxième langue vivante serait conditionné à un début de maîtrise de la première.

5

Procéder à un rattrapage des rémunérations des enseignants par rapport à la moyenne de ceux de l’OCDE, en commençant par le premier degré, où les salaires seraient augmentés de 10 % dès la première année du mandat.

6

Améliorer la formation initiale des enseignants, par une place importante donnée à la préparation de la gestion de classe, une diffusion des résultats d’évaluations scientifiques et l’accroissement du rôle des enseignants tuteurs. Sans renoncer à l’excellence dans la maîtrise des contenus des matières, accroître la connaissance par les enseignants des processus d’apprentissage grâce, en particulier, à une meilleure connaissance des neurosciences cognitives.

7

Mettre en place une véritable formation continue des enseignants, notamment en diffusant plus largement les contenus par internet et en permettant aux enseignants d’en valider les acquis. Le rôle des professeurs tuteurs serait élargi.

8

Confier aux enseignants de nouvelles responsabilités et opportunités d’affectation et de carrière dans le cadre d’établissements plus autonomes.

9

Confier à un Conseil éducatif d’établissement, travaillant en équipe sous la direction d’un directeur principal, la direction de l’établissement et la gestion de ses moyens.

10

Permettre aux écoles primaires qui le souhaitent de se regrouper au sein d’un même établissement avec une équipe de direction unique, ou de créer une « école du socle », regroupant un collège et ses écoles de rattachement.

11

Permettre aux collèges et aux lycées qui le souhaitent de gérer la totalité de leur dotation horaire globale pour mieux répondre aux besoins des élèves.

12

Prévenir le décrochage dès la maternelle et le début du primaire : une évaluation constante des connaissances et des compétences fondamentales des enfants et, au moindre signe de décrochage, la mise en place de modules d’enseignement en très petits groupes, voire individuels, pour combler les retards et consolider les acquis.

13

Fournir, pendant tout le déroulement de la scolarité, des outils d’évaluation performants à l’ensemble des enseignants.

14

Organiser, six mois avant la fin de chaque cycle, une évaluation complète pour apprécier les progrès des élèves et identifier leurs lacunes.

15

Créer une agence nationale de l’évaluation, de l’innovation et de la performance scolaire, indépendante.

16

Améliorer le suivi et l’orientation des élèves.

17

Confier l’ensemble de la formation professionnelle (lycées professionnels) et de l’apprentissage aux régions.

18

Rapprocher la formation professionnelle et l’apprentissage.

19

Mieux adapter les formations aux besoins des entreprises et réduire le nombre de CAP et de baccalauréats professionnels.

20

Réduire massivement le coût de l’apprentissage pour les entreprises et simplifier le contrat d’apprentissage.

 

« En France, près de 2 millions de jeunes sont sans emploi ni formation. 900.000 d'entre eux n'ont aucun diplôme. L'amélioration de notre système éducatif est une priorité, et ce dès les premières années, où tout se joue »

Êtes-vous d'accord ? Vous aussi, ajoutez votre nom :