Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Aucun Francais ne doit être privé du droit de participer aux primaires de l'alternance !

Depuis le lancement de la primaire, Alain Juppé a souhaité que "les Français de l'étranger prennent toute leur place lors de l'élection primaire".

C'est pourquoi, depuis un an, il s'est engagé en faveur du vote électronique qui est le seul à même de permettre une large participation. Un consensus semblait exister mais il a été remis en cause lors du Bureau politique des Républicains du 3 mai dernier. Alain Juppé ne l'a pas accepté car, dans de nombreux pays, le vote dans des bureaux physiques n'est pas possible du fait de distances géographiques trop importantes, de conditions de sécurité défaillantes, de disponibilité des locaux ou du fait même de la législation en vigueur.

A la demande de la Haute autorité de la primaire, cette question a - à nouveau - été débattue lors du Bureau Politique du 17 mai et Alain Juppé s'est réjoui qu'un consensus ait pu émerger qui favorise la transparence et la démocratie. Le vote papier sera réservé aux seules agglomérations qui remplissent un certain nombre de conditions strictes. Dès lors que ces conditions ne seront pas remplies, le vote électronique s'appliquera également à ces agglomérations.

D'ici le 15 juillet, la Haute autorité de la Primaire et le Comité national d'organisation devront établir la liste des villes qui disposeront de bureaux de vote physiques, définir les modalités de paiement ainsi que les amplitudes horaires du vote.

Alain Juppé a déclaré qu'il veillerait personnellement à ce que les intérêts des Français établis hors de France soient défendus. Pour notre candidat :

"la Primaire ouverte du mois de novembre prochain doit être un grand rendez-vous démocratique, c'est l'intérêt de chacun mais c'est aussi une exigence morale".