Menu
Merci à vous tous qui m'avez soutenu

Benoist Apparu : « Un mandat unique est une (r)évolution »

3 questions à Benoist Apparu, Porte-parole d'Alain Juppé

 

Lors de son discours à Chatou samedi dernier, Alain Juppé a dit qu'il était "prêt" et qu'il savait comment sortir le pays de son marasme actuel. Pouvez-nous nous expliquer pourquoi il est l'homme de la situation pour la France ?

Dans le contexte de tension dans lequel se trouve la France nous avons besoin d’un Président rassembleur pour réformer. L'autorité naît du rassemblement.  

Sa force se trouve également dans son projet pour le pays : des priorités claires (éducation, politique économique et sécurité), des propositions concrètes et crédibles. Enfin, son engagement à ne faire qu’un mandat est la garantie qu’il réformera sans penser à sa réélection et aux prochaines échéances électorales, la garantie d’un Président désintéressé pour lui-même. Le court-termisme est le drame actuel de notre vie politique, ce choix d’un mandat unique est une (r)évolution et un renversement de notre système politique. C’est un engagement fondé sur  le seul intérêt général.

 

Alain Juppé met au coeur de son projet l'objectif de rassemblement des Français autour d'une nouvelle espérance. Quels pourraient être les fondements de cette espérance ?

La France est aujourd’hui en souffrance : les tensions sociales n’ont jamais été aussi fortes, le taux de chômage ne cesse d’augmenter. Rassembler les Français, leur offrir une vision optimiste de l’avenir et leur garantir l’unité est une nécessité dont nous ne pouvons nous passer.  Pour retrouver la confiance des Français il faut tout d’abord respecter le contrat que l’on passe avec eux : pendant trop longtemps l’élection présidentielle a consisté à faire des promesses pour être élu et à présider ensuite d’une manière différente. Comment voulez-vous, ainsi, instaurer un rapport de confiance ?

Puis, au-delà des pratiques politiques, la confiance collective se retrouvera aussi dans un projet et sa philosophie : Alain Juppé assume son discours sur l'identité heureuse. Il ne renonce pas à l'idée de rassembler tous nos concitoyens dans le projet d'une France unie et fière d'elle-même. La lucidité sur le constat ne doit pas être synonyme de renoncement, jamais. 

 

On sent bien que le succès d'Alain Juppé dépendra d'abord de la mobilisation des Français. Que diriez-vous à nos concitoyens - notamment ceux les plus éloignés des partis politiques - pour qu'ils se mobilisent pour voter à la primaire ? 

La primaire de Novembre sera un véritable rendez-vous démocratique : choisir le candidat qui représentera la droite à l’élection présidentielle c’est également choisir la ou le possible futur Président de la République. D’ailleurs, nul besoin d’être adhérent d’un parti politique, chaque Français peut venir voter, c’est la force de cette primaire !

Enfin un dernier point non négligeable. Alain Juppé est le seul à pouvoir battre Marine Le Pen au premier tour et donc à garantir une présence de la droite et du centre au second tour.